SÉANCES & TARIFS

durée d'une séance

Une consultation dure entre 45 min et 1h00 en individuel et entre 1h00 et 1h15 pour un couple.

FRÉQUENCE ET DURÉE DE LA THÉRAPIE

Il est parfois possible de retrouver un équilibre après une ou deux séances, ou bien, un accompagnement plus approfondi peut être bénéfique. S’engager dans une thérapie, n’implique pas nécessairement un travail sur le long terme. Les modalités de suivi sont très souples. Le rythme sera défini en fonction des besoins de la personne. La régularité est toutefois à privilégier pour une bonne progression et l’atteinte de ses objectifs.

En période de « crise », les séances peuvent être rapprochées. Puis leur fréquence sera diminuée lorsque la personne retrouve de l’autonomie (en parallèle de la sortie de crise). La thérapie prend alors la forme d’un soutien. Les séances s’espacent. Dans la dernière phase, visant à maintenir l’équilibre retrouvé, des rendez-vous ponctuels seront fixés à la demande de la personne.

DÉROULEMENT D'UNE PSYCHOTHÉRAPIE

Une première prise de contact par e-mail, téléphone, sms… (cf. Contact & RDV) nous permettra d’échanger brièvement sur votre problématique et sur ma pratique. Je m’assurerai de pouvoir vous aider comme il se doit. De votre côté, vous devriez ainsi être en mesure de savoir si vous souhaitez ou non débuter un travail avec moi. Nous conviendrons alors ensemble d’un premier rendez-vous.

Schématiquement, les premières séances me serviront principalement à comprendre votre situation et vos motifs de demande d’accompagnement. Je pourrai cerner ce que vous avez d’unique, ce qui fait votre singularité, afin de créer la meilleure collaboration possible et vous proposer une thérapie adaptée, personnalisée.

Je vous aiderai à définir des objectifs positifs pour que vous puissiez mobiliser vos ressources avec plus d’efficacité. Pour ma part, cela me permettra d’être au plus près de vos attentes. Nous pourrons alors apprécier les bénéfices de la thérapie lors de points réguliers et lorsque celle-ci prendra fin.

Je vous accompagne le temps qu’il vous sera nécessaire afin que vous évoluiez sereinement.

DÉROULEMENT DE LA RÉSOLUTION ÉMOTIONNELLE (EmRes®)

En collaboration, nous déciderons d’utiliser (ou non) cette technique. Elle peut avoir un effet grandement salutaire dans la régulation de vos émotions et faciliter ainsi la psychothérapie. Parfois même, le recours à la résolution émotionnelle suffira. Elle « consiste à ramener la moindre émotion aux perceptions sensorielles qui lui sont rattachées » (Docteur Jacques FUMEX, Aline BRÉMAND). Elle peut se faire au moment de l’émotion ou en différé (après coup). Il s’agira alors de se rappeler un moment chargé émotionnellement et dont le souvenir est récurrent ou de rechercher une situation en lien avec votre problématique émotionnelle.

PRIX

En France, les consultations d’un psychopraticien en libéral ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Le coût de chaque séance reste à la charge du consultant. Certaines mutuelles sont susceptibles de rembourser partiellement ou totalement ces séances. Si nécessaire et sur votre demande, une facture pourra vous être remise pour chacune de vos séances.

MODALITÉS DE PAIEMENT

Le règlement est possible par chèque, virement (bancaire ou lydia) et espèces.

Pour la thérapie en ligne, seul le virement (bancaire ou lydia) est accepté. Il devra se faire dans les 24h suivant la téléconsultation.

CONDITIONS DE REPORT OU D'ANNULATION

Lorsque vous prenez un rendez-vous, le créneau vous est réservé, il ne peut être attribué à un autre patient. Merci de me prévenir au moins 48h à l’avance en cas d’empêchement. 

ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIE

Tout ce qui est évoqué en séance est confidentiel (dans le respect des dispositions légales en vigueur).

Dès lors qu’une personne réalise une psychothérapie avec moi, quels que soient les termes de l’interruption ou de la fin des consultations, elle conserve sa place au sein du cabinet. Ce, afin de pouvoir revenir ponctuellement ou pour un nouveau suivi si elle le souhaite. Je reste également disponible par téléphone ou échange d’e-mails après l’arrêt des séances.

Je m’engage à analyser régulièrement ma pratique dans le cadre de supervisions avec un professionnel de la psychothérapie, lui-même tenu au secret professionnel. Étant précisé que si la problématique des patients peut être abordée, leur identité n’est pas mentionnée.

Je suis membre de l’APESE (Association des Praticiens en Santé Émotionnelle), me permettant entre autres d’avoir accès à de nombreux webinaires et conférences réalisés par des professionnels de la santé émotionnelle et de ses horizons. Cela me permet d’interagir avec les autres membres de l’association et d’enrichir ma pratique.

Je me réserve le droit et le devoir de refuser d’accompagner toute personne dans la mesure où je juge mes compétences inadéquates à ses besoins. Le cas échéant, je ferai le maximum pour l’orienter vers d’autres professionnels. Également, j’attire votre attention sur le fait que la prise en charge des troubles psychiatriques lourds doit être réservée aux psychiatres. La psychothérapie ou la méthode EmRes ne remplace pas la consultation d’un médecin en cas de douleur ou de prise de traitements médicamenteux. Elle peut toutefois venir en complément. Enfin, les personnes faisant l’objet d’une mesure de protection juridique (sous tutelle, curatelle, sauvegarde de justice…) doivent préférentiellement s’orienter vers des psychologues ou psychiatres. Par exception pour une consultation EmRes et hors psychothérapie, elles devront être accompagnées par leur représentant légal ou toute autre personne munie d’un courrier de ce dernier validant cette démarche. Je m’assurerai que le consultant soit à l’initiative de cette demande et ait une réelle motivation en ce sens.

Je m’engage à respecter et vous informe de l’existence des chartes et code de déontologie suivants :

– la Charte éthique de l’association APESE (Association des Praticiens en Santé Émotionnelle)

– la Charte mondiale pour les personnes en psychothérapie élaborée par la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P) à l’occasion de ses états généraux en 2001. Votée par le World Council for Psychotherapy (WCP), sur proposition de la France, le 14 juillet 2002, lors de l’Assemblée générale de ses membres, réunie pendant le 3ème Congrés mondial de Psychothérapie, à Vienne (Autriche).

– le Code de déontologie de la FF2P, mis à jour en 2015.